Avec le routeur HADOPI, la loi HADOPI est inefficace

routeur-hadopi-hacker-telecharger-sans-risque

Créé en mai 2009, le site routeurhadopi.fr avait créé le buzz en proposant une petite bête permettant de télécharger sans risque.
(Mal)heureusement le hacker rouge aux deux antennes n’était qu’une blague. Les créateurs nous informaient cependant que ce genre de routeur pourrait bientôt voir le jour. Et ils avaient raison : lors d’une rencontre de hacker fin juin, le pirate ‘N’ a créé la machine à laquelle des milliers de téléchargeurs rêvaient.

Du 26 au 30 Juin s’est déroulé à Paris le Hacker Space Festival. C’est dans la cave d’un dépôt désaffecté de la SNCF que ‘N’ a présenté sa petite merveille : « L’expression a été inventée par des blogueurs qui ont imaginé le concept. Nous l’avons réalisé ».

Le concept, c’est effectivement des blogueurs au sens de l’humour très développé qui l’avait exposé en mai 2009. « Aucun accès internet requis, détecte automatiquement les réseaux wifi environnants et « casse » leur mot de passe, gestionnaire de téléchargements BitTorrent intégré : plus besoin de laisser votre PC allumé », et ce pour 49€. Pour ceux qui avaient été tenté, et s’étaient empressé de cliquer sur COMMANDER, les « créateurs » dégonflaient le soufflé en mentionnant :
« Ceci est une blague qui tente de montrer l’absurdité de la loi Hadopi dans le monde d’aujourd’hui. Ce routeur n’existe pas; ou plutôt pas encore. Les logiciels pour « cracker » les mots de passe wifi se trouvent facilement et très peu de travail serait requis pour concevoir un logiciel capable de s’introduire automatiquement dans tous les réseaux wifi environnants, l’un après l’autre, et ainsi de télécharger n’importe quel contenu en faisant porter le chapeau à ses voisins. Les périphériques réseau avec un client Bittorrent intégré existent déjà depuis longtemps. Combien de temps avant qu’un tel périphérique soit conçu et éventuellement distribué sous le manteau, voire dans la grande distribution sous couvert de fonctionnalités relatives à la sécurité ?  »
Combien de temps? Et bien il a fallu un mois aux ingénieux bidouilleurs pour répondre au cahier des charges.

Le logiciel de ‘N’ repère les réseaux WIFI proches, et tente de cracker les mots de passes (clés) : « Dès que nous avons les clés, nous pouvons créer un point d’accès virtuel ». Sauf que lorsque l’on se connecte à un point d’accès (AP) WIFI, l’adresse physique de la machine (adresse MAC) est visible. Cette adresse « fixe » identifie de manière unique (en principe) l’ordinateur de tout un chacun. C’est pourquoi pour éviter d’être grillé, le logiciel balance de façon aléatoire des adresses MAC fictives (MAC spoofing).

Ensuite si le propriétaire de l’AP change le mot de passe, le logiciel bascule automatiquement sur un autre réseaux WIFI. Pour faire simple, en ville, le possesseur de cet outils aura de grandes chances d’avoir un accès permanent à internet. Ainsi le téléchargeur n’aura pas à utiliser sa liaison internet pour pirater films, jeux vidéo ou musiquse et sera ainsi immunisé contre HADOPI et ses peines. Par contre le « routeur HADOPI » est un véritable fléau pour les possesseurs d’accès WIFI. En effet HADOPI 2 se contente de l’adresse IP pour condamner, adresse IP qui est donné par le point d’accès WIFI pour aller sur internet.

Encore une menace de plus qui pèse sur la désormais célèbre Mme Michu qui n’y connait rien en informatique. Elle risquera jusqu’à 1500€ d’amende ainsi qu’une suspension de son accès à internet. Le but de ‘N’ n’est pas de transformer de pauvres innocents en pirates aux yeux d’HADOPI, mais de « faire comprendre à tout le monde que les données techniques utilisées par l’Hadopi pour accuser les gens ne seront pas fiables ». Son souhait est de diffuser publiquement son logiciel : « Grâce à nous, les juges ne pourront pas dire qu’ils n’étaient pas au courant ».

Nul n’est censé ignorer la technologie !

Source : sicw-news

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *